C’est quoi, la dénutrition?

Ce que vous devez savoir

La dénutrition est un phénomène fréquent et pourtant souvent négligé, en particulier chez les personnes âgées. Elle peut survenir aussi bien à domicile ou si la personne âgée est institutionnalisée, que ce soit en maison de repos ou à l’hôpital.

Comme elle menace l’autonomie de la personne, mais aussi le maintien de sa santé, la dénutrition est un état qui doit être pris très au sérieux.

Mais la dénutrition concerne tous les âges, y compris l’enfance. Elle peut être la conséquence d’une maladie et se déclare notamment souvent en cas de cancer. Elle est parfois la conséquence insidieuse d’une hospitalisation.

Qui est touché?

A partir de 70 ans, 45% des personnes âgées ont un véritable risque de dénutrition. Dépistée, la dénutrition apparaît chez 12% des personnes de plus de 70 ans (1).

Le risque est plus élevé chez les femmes, et il augmente avec l’âge. Les personnes de plus de 65 ans ont un risque 40% plus élevé d’en être affecté, que les personnes en-dessous de 65 ans.

Il est aussi plus important à l’hôpital (en particulier les services de gériatrie et d’oncologie) et en maison de repos, mais il n’est pas nécessairement absent à domicile. Dans tous les cas, la dénutrition ne s’améliore souvent pas.

De façon plus large, on considère actuellement que près d’1 personne sur 4 hospitalisée est à risque de dénutrition ou dénutrie. Et la maladie affecte 1 personne sur 3 à domicile (2).

Un problème complexe

L’accès à la nourriture n’est pas la seule raison de son apparition. Dans la plupart des cas, la nourriture est en effet présentée en quantité et en qualité satisfaisantes, que ce soit dans les maisons de repos ou autres établissements d’hébergement collectif pour personnes âgées qu’à l’hôpital.

La dénutrition peut avoir deux origines:

  • soit les apports alimentaires en énergie, protéines et micronutriments sont insuffisants, en raison d’un manque d’appétit, d’une texture non adaptée, d’une médication,…
  • soit l’organisme a subitement des besoins beaucoup plus élevés pour fonctionner normalement.

Dans certains cas, les deux situations apparaissent simultanément.

Comment se manifeste la dénutrition?

Elle se caractérise par une perte de poids corporelle, liée avant tout à la perte de masse maigre (le muscle, les organes) et, parfois aussi à la perte de masse grasse (le «gras»). Mais elle peut s’avérer invisible, car si la perte de masse grasse n’est pas présente, la corpulence, elle, ne change pas nécessairement.

Une personne âgée peut très bien avoir un poids normal ou au-dessus de la moyenne et être dénutrie. Un diabétique en surpoids peut aussi manifester des signes de dénutrition. Un poids instable et une perte d’appétit brutale doivent toujours attirer l’attention.

Références:
1. NutriAction II est une campagne belge consacrée à la dénutrition. Elle a été lancée en 2013 à l’initiative de la Société Belge de Nutrition Clinique (SBNC), de la Vlaamse Vereniging voor Klinische Voeding en Metabolisme (VVKVM), de la Société Scientifique de Médecine Générale (SSMG) et de Domus Medica (avec le soutien de Nutricia Clinical Nutrition).
2. Oral Nutritional supplements to tackle malnutrition, MNI. Freijer K et al., Clin Nutr, 2013; 32: 136-141.