Que faire?

Assurer les besoins nutritionnels

L’objectif est manger suffisamment d’énergie et de protéines pour préserver un bon état de santé, une qualité de vie satisfaisante et de l’autonomie. Une alimentation équilibrée et variée permet généralement de satisfaire les besoins.

Dans ce contexte, l’accompagnement des personnes âgées est un élément à souligner: une personne âgée accompagnée mange mieux qu’une personne isolée.

Cependant, l’assiette ne permet pas toujours de régler la dénutrition quel que soit l’âge, selon son degré de sévérité. Dans ce cas, la prise en charge va alors reposer d’abord sur une alimentation entérale, qui inclut des compléments nutritionnels oraux ou une alimentation par sonde.

2

Et en cas d’escarres?

Les escarres, des plaies cutanées résultant d’un alitement prolongé, surviennent préférentiellement au niveau des hanches, des fesses ou des talons.

Elles augmentent considérablement les besoins énergétiques et protéiques et réclament donc une attention médicale et nutritionnelle particulières.(*)

La place de l’alimentation entérale

Malgré une alimentation équilibrée, voire l’enrichissement des plats ou l’adoption d’une texture adaptée, une personne dénutrie ne sort pas toujours du cercle vicieux de la dénutrition. Dans ce cas, le personnel médical va déterminer le besoin de recourir à une alimentation dite entérale.

Celle-ci comprend deux types d’alimentation: des compléments nutritionnels oraux ou buvables ou une alimentation par sonde, toutes deux apportant de l’énergie, des protéines et des nutriments en fonction des besoins.

Références:
* Pressure ulcer treatment quick reference guide developed by European pressure Ulcer Advisory Panel (EPUAP) and National Pressure Ulcer Advisory Panel (NPUAP) 2009aalse voedings-, gezondheids- en welzijnsplan voor de ouderen (PWNS-be), Rusthuizen gids, Question Santé vzw, 2012.
(1) Stratton R J et al, Disease-related malnutrition: an evidence based approach to treatment. Wallingford: CABI Publishing; 2003.
(2)  National Institute for Health and Clinical Excellence (NICE), Nutrition support in adults: oral nutrition support, enteral tube feeding and parenteral nutrition; 2006.
(3) Raynaud-Simon A et al. Clinical practice guidelines from the French Health High Authority: nutritional support strategy in protein-energy malnutrition in the eldery. Clin Nutr 2011, 30:312-319.
(4) Milne AC et al. Protein and energy supplementation in elderly people at risk from malnutrition. Cochrane. Database. Syst. Rev2009, CD003288.
(5) Wouters-Wesseling W et al. Study of the effect of a liquid nutritional supplement on the nutritional status of psycho-geratric nursing home patients. Eur J Clin Nutr 2002; 56(3):245-251
(6) Manders M et al. Effect of a nutrient-enriched drink on dietary intake and nutritional status in institutionalised elderly. Eur J Clin Nutr 2009; 63(10):1241-1250
(7) Bos C et al. Nutritional status after short-term dietary supplementation in hospitalized malnourished geriatric patients. Clin Nutr 2001; 20(3):225-233.

(8) Elia M et al. A systematic review of the cost and cost effectiveness of using standard oral nutritional supplements in the hospital setting. Clin Nutr 2016, 35(2):370-80.
 

Quelques questions à se poser

  • Combien faites-vous de repas par jour?
  • Mangez-vous tout votre repas?
  • Est-ce qu’il y a certains aliments que vous ne mangez pas?
  • Avez-vous besoin d’une aide pour manger?
  • Avez-vous des difficultés pour mâcher ou avaler certains aliments?
  • Quel est votre poids?
  • Avez-vous perdu du poids depuis une semaine, un mois?
  • Avez-vous diminué votre consommation alimentaire depuis une semaine, un mois?